Archives de catégorie : Journée d’étude

JOURNEE D’ETUDE: LA NAISSANCE D’AUTRUI, DE L’ANTIQUITE A LA RENAISSANCE

LA NAISSANCE D’AUTRUI, DE L’ANTIQUITÉ À LA RENAISSANCE

1ère Journée d’étude du séminaire « Alter et ipse »,

Organisée avec le soutien de l’équipe CRISES (EA4424) et de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3

Vendredi 14 octobre 2016, Université Paul Valéry Montpellier 3, 9h – 17h15

Salle des colloques 2

 

PROGRAMME

 

MATINÉE 

PENSER L’ALTÉRITÉ DANS LE MONDE GREC

Président de séance :

Jean-François Thomas (Université Paul-Valéry, Montpellier 3)

9h – 9h15 : Introduction : Jérôme Lagouanère (Université Paul-Valéry Montpellier 3), « Repenser l’altérité dans les pas d’André-Jean Voelke (Les rapports avec autrui dans la philosophie grecque d’Aristote à Panétius, Paris, Vrin, 1961) ».

9h15 – 9h45 Marie-Pierre Noël (Université Paul-Valéry Montpellier 3), « La représentation de l’autre et de l’étranger sur la scène attique au Ve siècle ».

9h45- 10h15 Alain Petit (Université Blaise Pascal, Clermont), « Autrui, alter ego ou alter ipse ? ».

10H15-10H30 : Discussion

10H30-10h45 : Pause

10h45-11h15: Brigitte Pérez (Université Paul-Valéry Montpellier 3), « Quelle altérité conduit à la suspension du jugement ? L’autre sceptique ».

11h15-11h45 : Laurent Lavaud (Université Paris I Panthéon-Sorbonne), « ‘Si toutes les âmes n’en font qu’une…’ : identité et altérité des âmes chez Plotin ».

11h45-12h : Discussion

12h-14h : Déjeuner

APRÉS – MIDI

PENSER L’ALTÉRITÉ DANS LE MONDE LATIN

Président de séance :

Mme Béatrice Bakhouche (Université Paul-Valéry, Montpellier 3)

14h-14h30 : Valéry Laurand (Université Bordeaux-Montaigne / EA SPH), « La lettre 9 de Sénèque à Lucilius : encore une lecture ».

14h30-15h : Jérôme Lagouanère (Université Paul-Valéry Montpellier 3), « Le prochain est-il une personne chez saint Augustin ? »

15h-15h15 : Discussion

15h15-15h30 : Pause

15h30-16h : Jean Meyers (Université Paul-Valéry Montpellier 3), « Construction et images de l’autre et de l’étranger dans les Errances de frère Félix Fabri (1483-1484) ».

16h -16h30 : Fosca Mariani Zini (Université Lille 3), « Le même et l’autre dans le néoplatonisme italien humaniste ».

16h30-16h 45: Discussion

16h45 – 17h15: Conclusion : Jean-Luc Périllié (Université Paul-Valéry Montpellier 3).

Contact: jerome.lagouanere@univ-montp3.fr

Pour plus d’information, voir le site de CRISES.

Journée d’étude: Cosmos Augustinianus (Montpellier III, jeudi 23 octobre 2014)

Journée d’étude organisée par Béatrice Bakhouche dans le cadre du séminaire transversal « L’Antiquité en dialogue: altérité radicale ou ipséité relative? », jeudi 23 octobre 2014, 9h-17h, Université Paul-Valéry Montpellier, site saint Charles, salle des colloques 1:

Argument:

Donner sens à l’univers, parler d’un univers qui ne se réduise pas à la somme de ses objets mais qui soit intelligible, c’est là le principe même de la cosmologie. Elle a pour but de faire émerger les structures qui font de l’univers un objet possible d’étude, muni de lois, que ces structures soient arithmétiques, géométriques, musicales, physiques ou causales. Elle a par ailleurs partie liée aux croyances. Dans un tel cadre, Augustin peut faire office de passeur entre l’Antiquité tardive et le Moyen Âge : sa culture « classique » et philosophique ainsi que son activité pastorale sont indissociables et s’éclairent l’une l’autre. Augustin, figure-phare de l’Antiquité tardive, n’a pas été seulement évêque d’Hippone. Chrétien d’origine, il a longuement erré à la recherche de la vérité, de sa vérité, avant de revenir à la foi enseignée par sa mère. C’est à partir de sa conversion, de son retour dans le giron du christianisme qu’il intéresse aujourd’hui la critique ; or on ne saurait faire tabula rasa ni de son passé ni de sa formation. Si l’herméneutique de l’évêque d’Hippone est d’abord définie comme scripturaire, elle n’exclut nullement la philosophie, mais il est clair néanmoins qu’elle constitue une clé pour aborder l’œuvre augustinienne, y compris du point de vue philosophique. La cosmologie et la cosmogonie occupent, dans l’œuvre d’Augustin, une place dont les contours restent assurément à déterminer mais qui est indéniablement sous-évaluée. Cette rencontre se propose de confronter différents points de vue sur l’appréhension du monde, en tant que mundus ou cosmos, par Augustin, mais aussi, sur la réception de ses idées, sur la lecture des textes augustiniens au Moyen Âge et à l’époque moderne.

Programme

BAKHOUCHE Béatrice (université Paul-Valéry Montpellier) : « Augustin et le corps du monde au livre VIII de la Cité de Dieu »

DOUCET Dominique (université de Nantes) : « La mémoire comme continuum spatio-temporel chez Augustin »

LAMY Alice (EA 4081 – Paris IV) : « La fortune de la matière augustinienne dans la conception médiévale du monde en Bohême à la fin du XIVe siècle et au début du XVe siècle. L’exemple plus particulier de Jean Hus »

BELIN Christian (université Paul-Valéry Montpellier) : « Interroger le commencement : résonances d’un motif augustinien au XVIIe siècle »

Répondant : Anastasios BRENNER (université Paul-Valéry Montpellier)

Contact: beatrice.bakhouche@univ-montp3.fr