Tous les articles par Jérôme Lagouanère

Séance du séminaire Alter et ipse (mardi 23 juin 2015, Université Paul-Valéry Montpellier 3)

La quatrième séance du séminaire de recherche Alter et ipse se tiendra le mardi 23 juin 2015, 14H30-16H30, Université Paul-Valéry Montpellier, site Saint-Charles, salle 002. Elle aura pour programme:

Séminaire 4 : L’interlocution (responsable: Ch. Guérin, UPEC)

  • Charles GUERIN (Université Paris Est Créteil), « L’autre dans l’espace judiciaire romain : interrogatoire et confrontation à autrui dans les tribunaux républicains ».

Contact: jerome.lagouanere@univ-montp3.fr

Séance du séminaire ALTER ET IPSE (mardi 14 avril 2015, Université Paul-Valéry-Montpellier)

La troisième séance du séminaire de recherche Alter et ipse se tiendra le mardi 14 avril 2015, 14H30-16H30, Université Paul-Valéry Montpellier, site Saint-Charles, salle 001. Elle aura pour programme:

Séminaire 3: Inclure/exclure: le groupe en question (responsable: J. Lagouanère)

  • Peggy LECAUDE (Centre Alfred Ernout – Paris IV Sorbonne), « Les galles dans les textes satiriques: construction d’une figure d’exclusion».
  • Sylvain J. G. SANCHEZ (IRER, Paris IV Sorbonne), « Priscillien: anathème et populaire (Priscillien, le soi, l’autre et autrui)».

Contact: jerome.lagouanere@univ-montp3.fr

Séance du séminaire d’Alter et ipse ( jeudi 26 février 2015, Université Paul-Valéry-Montpellier)

La deuxième séance du séminaire de recherche Alter et ipse se tiendra le jeudi 26 février 2015, 16H30-18H30, site Saint-Charles, salle des colloques 2. Elle aura pour programme:

Séminaire 2 : Les médiations de soi et de l’autre : le masque et le corps (responsable : I. David, J. Lagouanère) :

  • Isabelle LOUËT (GDR THEATHRE (GDR 3279), « Théâtre antique: textes, histoire, réception ») : «  Jeux de masques et d’identité dans les Bacchantes d’Euripide ».
  • Isabelle DAVID (CRISES, Paul-Valéry-Montpellier), « Le masque comique à Rome : principe d’identité ou d’altérité ? ».

Contact: jerome.lagouanere@univ-montp3.fr

Journée d’étude: Cosmos Augustinianus (Montpellier III, jeudi 23 octobre 2014)

Journée d’étude organisée par Béatrice Bakhouche dans le cadre du séminaire transversal « L’Antiquité en dialogue: altérité radicale ou ipséité relative? », jeudi 23 octobre 2014, 9h-17h, Université Paul-Valéry Montpellier, site saint Charles, salle des colloques 1:

Argument:

Donner sens à l’univers, parler d’un univers qui ne se réduise pas à la somme de ses objets mais qui soit intelligible, c’est là le principe même de la cosmologie. Elle a pour but de faire émerger les structures qui font de l’univers un objet possible d’étude, muni de lois, que ces structures soient arithmétiques, géométriques, musicales, physiques ou causales. Elle a par ailleurs partie liée aux croyances. Dans un tel cadre, Augustin peut faire office de passeur entre l’Antiquité tardive et le Moyen Âge : sa culture « classique » et philosophique ainsi que son activité pastorale sont indissociables et s’éclairent l’une l’autre. Augustin, figure-phare de l’Antiquité tardive, n’a pas été seulement évêque d’Hippone. Chrétien d’origine, il a longuement erré à la recherche de la vérité, de sa vérité, avant de revenir à la foi enseignée par sa mère. C’est à partir de sa conversion, de son retour dans le giron du christianisme qu’il intéresse aujourd’hui la critique ; or on ne saurait faire tabula rasa ni de son passé ni de sa formation. Si l’herméneutique de l’évêque d’Hippone est d’abord définie comme scripturaire, elle n’exclut nullement la philosophie, mais il est clair néanmoins qu’elle constitue une clé pour aborder l’œuvre augustinienne, y compris du point de vue philosophique. La cosmologie et la cosmogonie occupent, dans l’œuvre d’Augustin, une place dont les contours restent assurément à déterminer mais qui est indéniablement sous-évaluée. Cette rencontre se propose de confronter différents points de vue sur l’appréhension du monde, en tant que mundus ou cosmos, par Augustin, mais aussi, sur la réception de ses idées, sur la lecture des textes augustiniens au Moyen Âge et à l’époque moderne.

Programme

BAKHOUCHE Béatrice (université Paul-Valéry Montpellier) : « Augustin et le corps du monde au livre VIII de la Cité de Dieu »

DOUCET Dominique (université de Nantes) : « La mémoire comme continuum spatio-temporel chez Augustin »

LAMY Alice (EA 4081 – Paris IV) : « La fortune de la matière augustinienne dans la conception médiévale du monde en Bohême à la fin du XIVe siècle et au début du XVe siècle. L’exemple plus particulier de Jean Hus »

BELIN Christian (université Paul-Valéry Montpellier) : « Interroger le commencement : résonances d’un motif augustinien au XVIIe siècle »

Répondant : Anastasios BRENNER (université Paul-Valéry Montpellier)

Contact: beatrice.bakhouche@univ-montp3.fr

Séance du séminaire d’Alter et ipse (vendredi 3 octobre 2014, Université Montpellier III)

La première séance du séminaire de recherche Alter et ipse se tiendra le vendredi 3 octobre 2014, de 14h-16h, à l’Université Montpellier III- Paul Valéry, site Saint-Saint Charles, salle des Actes. Elle aura pour programme:

Séminaire 1 Inclure/Exclure : le groupe en question (responsable : J. Lagouanère) :

Jean-François THOMAS (Montpellier III) : « Sur le champ lexical de l’altérité en latin »
Jérôme LAGOUANERE (Montpellier III) : « Les mots chrétiens de la relation: frater et proximus chez les écrivains chrétiens latins, de Tertullien à Augustin »

Contact: jerome.lagouanere@univ-montp3.fr

Alter et ipse

Chers collègues, chers étudiant(e)s, chers lecteurs,

Bienvenue sur le nouveau carnet de recherches Les Carnets d’Alter et ipse. L’objectif de ce carnet est de présenter et de mettre en valeur le travail de recherche mené dans le cadre du programme de recherche de l’équipe CRISES (EA 4424, Université Montpellier-III), « Alter et ipse« , dont le programme est disponible à l’adresse suivante.

Il s’agira, dans ce carnet de recherche, de mettre en ligne un compte-rendu des différentes séances de séminaire, voire de certaines communications avec l’accord des auteurs, et d’élaborer progressivement une bibliographie, afin de permettre aux chercheurs intéressés de participer à la réflexion de ce groupe de travail. Le but de ce carnet de recherche est donc de permettre l’élaboration d’un travail de recherche et d’une réflexion collectifs.

A toutes et à tous, bonne lecture